Découvrez Europeana Migration !


Nordic Museum Foundation, Sweden - Public Domain.



Les migrants interagissent également avec le patrimoine culturel, les populations migrantes disposent également d'un ensemble d'éléments de référence culturels avec lesquels elles transmettent leur existence. Chaque communauté européenne a une certaine expérience de la migration, que ce soit de manière passive ou active. Raconter l'histoire de la migration, c'est aussi raconter l'histoire de l'Europe. Consciente de cette importance, la plateforme Europeana a décidé de consacrer l'une de ses collections de données et d'œuvres à la célébration de la contribution des personnes qui migrent à la culture européenne.


Europeana est une plateforme numérique, financée par l'Union européenne, dont l'objectif est la numérisation du patrimoine européen. Le système est principalement soutenu par des agrégateurs, qui rassemblent des groupes d'éléments et se chargent de leur récupération et de l'ajout de métadonnées liées à l'élément téléchargé. Les collections sont des données regroupées sous un même thème et servent à faciliter la récupération de ces éléments qui, autrement, semblent éparpillés parce qu'ils proviennent de sources différentes.


L'idée de créer une collection dédiée à la migration a germé en 2018 : à l'occasion de l'Année européenne de la culture, Europeana a décidé d'apporter sa contribution en remettant en question la notion même de migrant, si liée dans le discours politique au concept de crise. Adrian Murphy, gestionnaire de collection à Europeana, nous explique que “l’objectif était de montrer la migration comme un phénomène positif qui ne fait pas simplement partie de la culture européenne mais qu'elle l'enrichie. La migration a fait de nous et continue de faire de nous ce que nous sommes”.


Pour la collection sur le site, les archives documentaires ont été séléctionnées sur une période de plusieurs siècles : une attention particulière a été accordée pour voir l'influence des flux migratoires sur les arts et la science. En collaboration avec des galeries, des musées, des bibliothèques et des archives, 18 ateliers dans 12 pays différents ont été organisés pour enrichir la collection. Les participants, rassemblés par plus de 40 partenaires, ont raconté plus de 600 histoires, et environ 1000 éléments ont été numérisés.


L'une des difficultés rencontrées lors de la phase de sélection a été de déterminer ce qui était réellement lié à la migration : certaines œuvres, telles que des photographies de personnes voyageant en avion ou en bateau, peuvent sembler inhérentes. Mais du point de vue des métadonnées, l'élément peut être décrit de bien d'autres manières. De même, il existe des artistes qui, contraints de migrer, ont changé leur façon de comprendre l'art. Dans de tels cas, Europeana a décidé de ne pas inclure ces éléments dans la collection, mais de leur donner une place dans d'autres espaces plus dédiés à la narration numérique. Un exemple est l'exposition en ligne People on the Move, une histoire/exposition numérique animée par les images, les photographies et les peintures présentes sur Europeana qui ont développé d'une manière ou d'une autre le thème de la migration.


Adrian Murphy nous confie que "toutes ces activités se sont combinées pour montrer que l'Europe que nous habitons aujourd'hui est le résultat d'un flux de personnes et d'idées et que la migration est tissée et enrichit notre vie quotidienne de nombreuses façons". Pour l'ensemble de ce projet, Europeana a travaillé avec de nombreuses organisations à travers l'Europe : des bibliothèques nationales aux musées locaux, en passant par de nombreuses autres organisations du patrimoine culturel. Ce type de collaboration est au cœur du rêve qui sous-tend Europeana : l'idée d'un patrimoine paneuropéen, partagé par tant d'entités lointaines et proches à la fois, est le moteur de ce projet de numérisation. C'est pourquoi le projet ne s'est pas arrêté : depuis l'événement initial organisé dans 12 pays différents, des réunions similaires ont eu lieu en Irlande, en Belgique, en Croatie et au Royaume-Uni. Europeana entend continuer à raconter ces histoires, convaincue que les histoires de la migration en Europe sont l'identité même de l'Europe.


Naviguez dans Europeana Migration!


Cet article a été écrit par Marco Fiore - Michael Culture Association