Promouvoir un patrimoine culturel européen commun

Promouvoir et valoriser le patrimoine culturel européen, voilà les objectifs de MCA qui ont motivé sa participation au projet WE-Hope. Par la sauvegarde du patrimoine immatériel que sont les témoignages et leur mise en valeur par un outil numérique dédié, les ambitions de WE-Hope correspondent aux valeurs et à l’expérience de MCA.


L’association Michael Culture a été créée en 2007 dans l’objectif de promouvoir le patrimoine numérique et de le mettre à la disposition de tous. Par l’intermédiaire du site internet Michael puis de l’agrégateur des musées pour la plateforme Europeana Museu, MCA n’a eu de cesse de rendre accessible les données patrimoniales à tout un chacun. Par ailleurs, l'autre pilier d'activité de MCA est la valorisation de l'utilisation du contenu numérique pour des enjeux sociétaux tels que l'éducation, l'inclusion .... Nous plaidons pour la reconnaissance de la culture comme pilier du développement durable des sociétés et de ses valeurs.

Dès lors, nous sommes impliqués dans plusieurs projets européens qui placent le patrimoine au cœur de leurs enjeux. Qu’il s’agisse de lutter contre le trafic illicite des œuvres d’art, de valoriser, d’enrichir et de réutiliser du patrimoine culturel, ou encore de le partager auprès des jeunes et/ou d’un public empêché, tous ces projets utilisent les innovations technologiques et les nouveaux médias pour servir leurs objectifs. Nous sommes aujourd’hui conscient que les possibilités offertes par le développement des nouvelles technologies de l’information et de la communication sont immenses et doivent être mises au service de tous, mais également au service de la préservation et du partage de notre patrimoine commun dans toute sa diversité.


Et quel plus bel héritage que celui de nos mémoires ? Ce patrimoine immatériel qu’il est aujourd’hui impératif de sauver sous peine de le voir disparaître à jamais ! C’est pour cette raison que MCA s’est engagée dans le projet WE-Hope, un projet porteur de valeurs incroyables qui valent la peine d’être communiquées au plus grand nombre. Ce projet rentre tout à fait en adéquation avec les missions de MCA de préservation et de promotion de la diversité culturelle pour rendre les sociétés plus durables et inclusives.


Grâce à la plateforme de témoignages de WE-Hope, mise en œuvre par NTUA, le patrimoine immatériel de ces personnes fragiles ayant subi toutes sortes de traumatismes liés à diverses crises (guerre, maladie, exil, etc...) pourra être sauvegardé et surtout mis en lumière. Il est de nos jours plus qu impératif de faire prendre conscience à tous de ce que ces personnes ont traversé, de la situation qui les impactait, les impactent toujours aujourd’hui et les situations dans lesquelles elles se trouveront demain si rien n’est fait dans leur sens pour les aider. La transmission de leur mémoire, patrimoine d’une richesse incomparable, a pour but l’éveil des consciences face à l’enjeu de perte mémorielle et par là-même, de vie humaine. Il est de notre devoir de mettre en exergue cet impératif et l’urgence de la collecte de témoignages.


Au sein du projet, MCA aura la tâche de s’occuper du plan de communication et de dissémination tant du projet en lui-même que des activités organisées tout le long des trois que durent WE-Hope. Il s’agira de s’occuper du site internet, de gérer la présence du projet sur les réseaux sociaux, de promouvoir et valoriser les nouveaux témoignages collectés par les partenaires, mais également les évènements organisés dans un futur proche mais encore incertain, une fois la crise sanitaire du Covid-19 passée.


MCA est fier de pouvoir être partenaire d’un tel projet aux valeurs pleines d’espoir et de bonheur, nous espérons que cela pourra faire évoluer les consciences et alerter le monde à la fois sur les horreurs que ces personnes traversent que sur la richesse de leur héritage culturel qu’il nous faut accueillir à bras ouverts et recueillir à des fins de sauvegarde, et assimiler à une culture commune. Ce n’est que comme cela que notre perception de ces personnes fragiles pourra changer et que de réelles modifications pourront être entreprises du point de vue social, nous espérons.