Les dimensions de l’espoir

À quel point l’ESPOIR est-il grand? À quel point l’expérience de l’ESPOIR des gens peut-elle être grande et hétérogène, surtout lorsqu’ils traversent des expériences de vie éprouvantes et difficile ? Et quelle est la dimension sociale de l’ESPOIR?



Et qu’en est-il de l’espoir? Comment avez-vous vécu l’ESPOIR dans votre histoire?

C’est l’une des questions fondamentales qui nous permet, nous, la Greek Bank of Memories, de structurer nos entretiens pour collecter des souvenirs de nos témoignages.


Après une guerre ou n’importe quelle expérience forte qui impacte la vie, l’espoir est un élément crucial. L’espoir est défini dans le Oxford English Dictionary à la fois comme un nom et un verbe. Comme nom cela signifie « Attendre avec confiance quelque chose que l'on désire », il y a ce sentiment d’attente et de désir, qui est souvent considéré comme impossible à contrôler. Nous espérons quand le contexte ou la personne autour de nous peut aider ce que nous espérons à se produire.



À travers WE-Hope, nous avons décidé de faire passer des entretiens à des personnes qui, à des moments spécifiques de de leur vie – soit à travers des expériences de migration éprouvante ou devant faire face à d’autres moments difficiles comme des changements personnels ou sociétaux comme la pandémie de COVID – ont dû vivre les différentes dimensions de l’Espoir. En faisant allusion aux dimensions de l’ESPOIR, nous n’incluons pas la recherche médicale reconnue qui identifie six dimensions d’espoir : affectif, cognitif, comportemental, « affiliatif », temporel et contextuel. Notre approche tente de diriger nos témoignages oraux à travers les sentiments qu’ils expriment et l’espoir qui peut être perdu, qui peut être conquis, volé et négligé, donné et partagé. Il peut être souhaité, désiré, rêvé ou dans un équilibre constant entre l’atteignable et l’inatteignable.


Cette tension constante nous rappelle la citation de Desmond « L'espoir, c'est d'être capable de voir la lumière malgré l'obscurité », qui représente la dimension sociale de l’Espoir comme porteur pour le changement individuel et sociétal. L’espoir est un facteur qui motive les individus et les communautés pour s’engager et agir pour une meilleure société.


Et c’est à ce niveau que l’espoir est partagé dans nos témoignages oraux, rencontre le principal objectif de notre projet WE-Hope. En s’interrogeant sur la nature de l’espoir dans ses aspects multiples et variés, nous promouvons le multiculturalisme et le pouvoir des expériences de vie en créant un système commun d’espoir pour le futur.



Cet article a été écrit par La Banque de la Mémoire Grecque.


Photos de Faris Mohammed et Ron Smith via Unsplash.