Ciao amore

Comment les documents peuvent-ils être transformés en processus créatifs? Pourquoi le COVID-19 joue-t'il un rôle dans le projet WE-Hope?


Cet article fait ressortir des liens possibles. C'est un exercice de créativité à quatre mains à partir de documents, de lieux, de cultures, et de générations. Une véritable histoire d'amour et de mort du COVID (des articles, des photos, des lettres manuscrites. Documents fournis par la famille Fiorenzo) dans un lieu qui est un symbole mondial de la pandémie (Bergame et sa province) rejoint un wargame international (Call of Duty).



DÉBUT


Tout a commencé par la campagne de 2020 sur l'île de Codogno. Le Marine Fiore se retrouve stunned et piégé par la garnison de bots Sars Cov-2. Après de longues minutes et prêt pour le moment fatidique, il entend les voix de ses alliés qui one-shottent sur les troupes ennemies et s'échappent de la clinique. La team a avancé à la recherche du checkpoint killant les opposants et pour quitter le champs de bataille.


En traversant la map pour une nouvelle quête, ils se trouvent face à une embuscade ennemie. Les Marines armés de FFP2 progressent dans le parcours tumultueux et découvrent que les ennemis campent, prêt à diminuer leur points de vie.


Le Marine Fiore et l'un de ses alliés arrivent à une ambulance pour le prochain Team deathmatch, mais un jump scare ennemi vers Fiore le blesse. Malgré ce jump scare ils parviennent à se sauver et atteindre l'étape suivante.


LA BATAILLE DE L'HÔPITAL


Le Marine Fiore et sa team spawn à l'hôpital dans les tranchées où l'ennemi s'est installé. À ce moment le commandant donne l'ordre d'entrer le champs ennemi pour les affaiblir. Ensuite la team tire à vue sur les ennemis qu'elle rencontre sur son chemin, dodge la plupart des coups portés par la team adverse. Pour éviter de nombreux blessés, quelques Marines prennent des provisions comme des armes ou des Medikits pour restaurer du Heal et, pour finir le job, tout brûler autour d'eux.


Parmi les impasses et labyrinthes sans fin, les Marines parviennent à aller de plus en plus loin dans la zone, éliminant tout ce qui pourrait bénéficier à l'ennemi. Ils se trouvent face à face dans un fight avec la garnison du Sars Cov-2 pour parvenir au prochain checkpoint. Un Deadmatch sanglant débute.


Et cela donne le temps aux camarades d'avancer avec leur lourd équipement, prêts pour la seconde tranchée ennemie. Ayant gagné le premier fight, le commandant envoie les soldats dans la dernière tranchée.



LES RUINES DE LA MORGUE


Les Marines se sont frayés jusqu'à la dernière étape, dans les ruines du château òbitus en Lombardie. C'est le moment fatidique, où un bon ou mauvais geste peut renverser complètement la mission.


La team de Fiore ratisse la zone pour avoir une vision plus claire sur la map. À chaque coin du château il y a des hommes du Sars Cov-2. Doucement les Marines pénètrent dans le château. Le second et dernier objectif de la campagne commence... éliminer la team virale adverse. La team alliée avance à la recherche du checkpoint final. Les supérieurs ordonnent à la team de Fiore de combattre en 1v1 contre la garnison Sars Cov-2. À ce moment les deux teams perdent de nombreux alliés, en particulier le Marine Fiorenzo. Avec beaucoup de chagrin et de ressentiment Fiore decide de mettre fin à la guerre à l'aide de bombardements, mais quand il décroche la radio, un sniper ennemi bondit devant lui, l'avant en joue. Fiore essaye de donner l'ordre à ses alliés - bombarder la zone! - mais l'ennemi presse la détente... le courant saute... j'essaye de rallumer la console... Je suis soufflée... le jeu a disparu!


Récit écrit par Giorgia Balducci

Photo-montage par lauramorelli

Merci à Fiorenzo, Nadia et Roberta Locatelli

DI+ onlus


Jargon vidéoludique