Le festival "The Walk" : l'espoir, pas à pas



Cette marionnette de 3,5 mètres de haut qui déambule dans les rues de Rome, Bologne et Paris est le symbole de quelque chose de grand : l'espoir et la résilience mais surtout, la célébration de la migration. Elle s'appelle Amal, ce qui signifie "paix" en arabe, et parcourt actuellement 8 000 km pour retrouver sa mère. Le mardi 27 juillet, Amal est partie de la frontière syro-turque et a commencé sa marche à travers huit pays européens jusqu'à Manchester, où elle devrait arriver le mercredi 3 novembre. Créé par la Handspring Puppet Company et conceptualisé par le Good Chance Theater, le voyage de la fillette de 9 ans incarne l'expérience des 32 millions d'enfants déplacés qui sont loin de leur famille.


La création artistique pour sensibiliser


"The Walk" est avant tout un festival artistique autour du parcours d'Amal, il vise à créer une synergie entre la création artistique et l'exil. Sous la direction artistique d'Amir Nizar Zuabi, une myriade d'institutions culturelles, d'artistes, de communautés, de groupes humanitaires et d'individus ont été mis en place pour partager des performances, des concerts, des spectacles, des conférences et des expositions artistiques afin d'honorer la cause des réfugiés et de reconstruire le récit autour des réfugiés à travers la création artistique. Le festival compte plus d'une centaine de partenariats avec une diversité exceptionnelle : des institutions culturelles prestigieuses telles que des musées et des théâtres mais aussi des collectifs d'artistes, etc.


L'éducation au cœur de "The Walk"


L'un des principaux objectifs du projet est de sensibiliser les enfants aux thèmes qui tournent autour de l'exil : l'immigration, la famille mais aussi le changement climatique par exemple. Cette ambition trouve sa place dans une boîte à outils éducative appelée "Education & Activity Pack" qui s'articule autour de plusieurs thèmes : La citoyenneté, l'art et le design, la lecture, l'écriture, la musique, les sciences, la géographie, le théâtre et les relations. Elle est accessible à un large éventail d'apprenants mais vise principalement les jeunes sur plusieurs tranches d’âges :5-7 ans, 7-11 ans et 11-16 ans. En plus de ces ressources pédagogiques, un certain nombre d'événements éducatifs ont été organisés jusqu'à présent dans les différents pays traversés par Amal et une plateforme en ligne "Make With Amal" qui s'adresse spécifiquement aux écoles a été mise en place pour les jeunes qui souhaitent partager le projet.


WE-Hope a eu la chance de rencontrer Amal le long de son parcours : à Bologne, Rome et Paris.


Rome, Italie

Lors de son étape à Rome, la petite Amal était en poste au Musée MAXXI, qui a organisé une série d'ateliers éducatifs dédiés aux enfants. Elle a ensuite été accueillie par les théâtres d'Inde et d'Argentine qui ont organisé et mis en place des spectacles, des concerts, des installations vidéo et une sérénade spéciale. Amal s'est également promenée dans la ville, guidée par la voix de l'artiste syrien Omar Abu Saada, un regard inédit sur Rome vu à travers les yeux d'un réfugié. Avant de rencontrer le pape, des mineurs et des enfants réfugiés de certaines paroisses de Rome ont accueilli la "petite Amal" dans la colonnade du Bernin, devant la basilique Saint-Pierre. A cette occasion, le Cardinal Michael Czerny a tenu à souligner qu'Amal nous dit qu'il y a beaucoup d'enfants sans famille qui vivent sur la route et qui cherchent leur famille, leur éducation, leur avenir. Mais nous ne les voyons pas, nous ne voulons pas les voir. Amal nous rappelle que nous ne devons pas les oublier.


Bologne, Italie

Le 19 septembre, s'est tenu le rendez-vous de Bologne pour The Walk, le plus grand festival itinérant jamais réalisé en faveur des droits des enfants réfugiés. La journée d'Amal à Bologne a commencé au parc Montagnola, où elle a assisté à une composition de pièces pour enfants dans le cadre d'un événement promu et produit par des groupes de théâtre locaux. Dans l'après-midi, Amal a fait une halte au stade Dall'Ara, où elle a été accueillie par les enfants de l'école de football avec lesquels elle a passé un après-midi à jouer et à faire du sport. Le projet a été organisé par le Bologna Football Club en collaboration avec Emergency.


Paris, France

Le 13 octobre, Amal a passé sa première journée à Paris, elle s'est promenée dans le parc de "La Villette", un complexe culturel situé dans le 19ème arrondissement de Paris. A cette occasion, elle a assisté à de nombreuses performances des artistes en résidence et des enfants qui ont participé aux ateliers de marionnettes. Les spectacles étaient organisés par La Villette.



Téléchargez le dossier pédagogique ici

Téléchargez la note pédagogique qui accompagne le dossier ici

Découvrez le site internet du festival ici


Cet article a été écrit par Pier Giacomo Sola, Maria Teresa Natale et Maud Ntonga.

Michael Culture Association.